jeudi 12 septembre 2013

Y a quand même un truc qui ne va pas chez moi ou le récit d'une flippée qui va partir en vacances




Plébiscitée hier, par une foule de fan en délire (bon allez j'avoue 3 supers copines de blog en manque de rigolade, mais quand même !!!) je me suis dit:" et si je leur écrivais un petit texte en mode nez de clown et chapeau pointu..."

  Donc voilà, je me lance la rentrée est un peu dure pour moi après cette longue absence, mes doigts et mon neurone sont un peu rouillés (indulgence de mise donc): 

 Je vais donc vous parler d'un truc qui me tient aux tripes en ce moment.



 Pour la deuxième semaine de Toussaint, l'homme nous a inscrit à un séjour avec son CE en :

GUADELOUPE




 Youpi, waouh, tralala boum boum, génial me direz vous,
 mais je dois être une vieille sorcière qui pue qui pète car je ne saute absolument pas au plafond avec mes palmes et mon tuba. 


Au contraire je flippe grave et je redoute tellement à mort ce voyage, que je n'arrive pas à visualiser les plages paradisiaques, et les décors enchanteurs.

 Je m'explique, les dernières vacances lointaines avec l'homme et p'tit loup ont été somme toute cauchemardesques….



 C'était en Turquie et on s'est engueulé avec l'homme, un peu près pour tout : la bouffe, les courses, p'tit loup, la plage, la conduite trop vite de l'homme, les retards de bagages à  l'aéroport, ma turista, sa turista 2 jours plus tard, tant et si bien, que je n'ai pas apprécié une seule minute de ce voyage, à part peut être celle où nous avons atterri sains et saufs à Orly. 

 Voici à peu près ce que j’avais écrit à mon amie Cé comme message de détresse:
 Mayday Mayday STOP j’en peux plus STOP je vais lui arracher la tête avec les dents
 STOOOOOOOOOOOOOP 

 D’autre part , connaissant le goût prononcé qu’ont les moustiques pour ma peau dodue et sucrée je vais revenir au minimum avec la Dengue (cf lien wikipedia) voir même avec le chikungunya, étant donné que même en Turquie j’avais été fichue de choper un parasite que l’on ne rencontre qu’en Afrique noire !!!! (Dixit le médecin que nous avons consulté pour la maudite modique somme de 700 euros, au vue de mon état vomitif et cacateux lamentable).



 Je ne vous parle même pas de ma petite peur (pour pas dire psychose) de l’avion. En plus l’homme m’avait sournoisement trompé en me disant que nous aurions 5h de vol, et après vérification il semblerait que 8 soit plus un chiffre réaliste....

Ami lexomil me voilà

 Je ne vous parlerai pas non plus de ma phobie des insectes géants gros comme ma main ou pire, que je risque fort de rencontrer, sous mon oreiller, dans mes chaussures, ou se faufilant dans mes cheveux.


 De ma peau de poil de carottes,
de mon intestin en plastique qui danse déjà le zouk dès qu’il y a un peu trop de poivre,
, ni de ma gestion toute personnelle de l’intense chaleur,



 du jet lag, de p’tit loup jet-lagué en mode yeux de hiboux reggae night tout décalé all night long, de l’homme qui va vouloir crapahuter au fond d’un volcan ou nager dans la bouche d’un requin, et caetera.



 Vous êtes sans doute en train de vous dire (si si je vous vois) :
« mais Quelle ronchon cette inzemood !!!!, elle ne connaît pas son bonheur, celle la» 

Je n’aurai pourtant qu’un seul mot à vous répondre pour ma défense : 

L' ISLANDE 


(depuis le temps que je le demande à l'homme ce voyage)

 Allez,  évidemment j’ai un peu corsé le tableau à visée comique (j'espère que vous n'avez pas envie de me lapider avec votre souris d'ordi), mais il y a du vrai et franchement heureusement qu’il y a les chansons de la Compagnie Créole pour me remonter le moral car au fond ce n’est pas tant la destination, que les 24h sur 24 avec l’homme que je redoute, car en fait je n’ai aucun mal à m’imaginer sur une plage de sable fin au bord de l’eau turquoise, avec un cocktail de fruit à la main


et Ryan Gosling tout bronzé qui me masse le dos.




 Alors, vous en pensez quoi mes petits poulets coco, c’est grave docteur ?

mercredi 11 septembre 2013

Etre mère: moments choisis

Ma copinaute Petit Diable m'a contacté hier afin de me faire sortir de ma grotte en me proposant d'écrire une tite bafouille pour le RDV "Etre mère" qu'elle organise avec Foxymama.

Et comme elle m'avait aussi soumis l'idée d'un dessin qui se prête tout à fait à la situation, j'en profite pour vous le faire découvrir.

Etre mère c'est savoir jongler avec un emploi du temps bien rempli


Mais c'est aussi et surtout s'amuser avec mon p'tit loup...

Création originale ;) : un vaisseau de l'espace




Gros bisous mes petits sablés au Nutella, promis dès que j'ai un peu de temps je reviens.

jeudi 18 juillet 2013

Entre une gifle et une indélicatesse, on supporte toujours mieux la gifle

Ecrivait Emil Michel Cioran.

Coucou vous, je suis en vie, et ma foi dans l'ensemble ça ne va pas trop mal, mue par mon désir fréquent de venir vous écrire un mot, et par un challenge d'une bonne blopine, je reviens ici, vous conter une petite anecdote musclée comme vous les aimez...
Coup de gueule assuré!!!!

Samedi 6 juillet, nous étions dans le sud pour célébrer le mariage d'un couple de très bons potes.
Je m'étais mise sur mon 31, robe crayon, façon Marilyn, cheveux au top façon Drôles de dames, talons qui te tuent les pieds en 10 minutes, lentilles de contacts, bronzage, maquillage smokey mais pas trop, bref à moins de perdre 20 kilos en 1 jour, sans prétention, il m'aurait été difficile de faire mieux.
Nous voilà donc au bas des marches de la mairie, les mariés sortent, et le marié se saisit de sa femme et la porte ainsi:


L'homme s'approche de moi pour me glisser ce que je pensais être une douceur à l'oreille, ou pour le moins une blague, car de notre angle de vue nous avions un aperçu sur la culotte de la mariée, et quel ne fût pas mon "abasourdissement" (et hop il faut bien un petit néologisme pour décrire mon émotion), lorsque j'ai entendu sa phrase:

"Bein si un jour, on se marie je ne pourrais pas faire ça"

Hold a second, what!!!! Je le réecris pour bien montrer le "poids" de sa connerie:

"Bein si un jour, on se marie je ne pourrais pas faire ça"





J'arrive à bafouiller un: "t'es trop con, on s'est pas vu pendant une semaine, t'as pas trouvé mieux à me dire"
Et là le pompon, savez vous ce qu'il me répond:
"Bein quoi, j'ai rien dit de mal, c'est  la vérité"






 Non mais oh quoi, est il possible d'être aussi goujat? Méfie toi bien car rien n'est acquis et faudrait pas pousser mémé dans les orties.
Flutain, je sais pas quoi, c'est moi qui suis trop sensible, ou quand même il n'a aucune sorte de tact.

Ca fait déjà deux semaines et j'ai bien du mal à décolérer.

Vous auriez fait quoi vous,  mes cailles farcies au foie gras?
Allez hauts les coeurs, y'en a qui cracheraient pas dans la soupe, ça m'aide un peu de le penser.

Passez une excellent été et à très bientôt.




 PS: Pour vous dire même, la mariée (bon certainement grisée par toute la joie et le stress de sa journée), ne m'a pas reconnue, et m'a avoué s'être dit "waou c'est qui ce canon" en me voyant arriver pour la féliciter.

 

vendredi 31 mai 2013

perle de patient 2 ème

Après la version frileuse du patient, voici la version, un poil exhibo 





NOOOOOOOOOON








ycwXpeuc


 ...Que cela ne serait peut être pas un problème non plus ;)

mardi 28 mai 2013

L'imagination est plus importante que le savoir. Albert Einstein






Hier, j'ai rapporté d'une brocante une superbe malette ardoise magique en bois et tout tout, et p'tit loup m'a ainsi fait un petit quelque chose improvisé pour la fête des mères ;)





























Ps: Je profite de cette mignonne anecdote, pour vous expliquer mon absence, mon p'tit loup comme certain(e)s le savent souffre d'un important retard de langage, et nous avons eu il y a peu un  RDV méga important, en vue d'un diagnostic, et les premières conclusions sont pas terribles du tout. 
Mais on est fort, on va se battre, donc cheer up, et promis dès que mon coeur est plus léger je reviens enfin si vous voulez encore de moi. 

Bisous mes cheesecakes chocolat blanc 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...